Le Ministère des Mines et de la Géologie a servi de cadre ce Mardi 16 Mars 2021, à la Présentation de l’étude de faisabilité pour l’exploitation industrielle de la Bauxite par Silver Valley International S.A dans les Préfectures de Kindia, Dalaba et Pita. L’étude est réalisée par le bureau d’étude et de réalisation de projets dans le domaine environnemental et des géosciences dénommé Oxygène + SARL.

 

La Société Silver Valley International SA(SVI) est une société de droit guinéen enregistré au registre de commerce et du crédit mobilier. Son domaine d’intervention englobe la construction immobilière, l’hôtellerie, le développement infrastructurel, le commerce international, les travaux d’aménagement et de construction ainsi les mines.

Si Silver Valley a fait ses preuves dans les BTP à travers la réalisation de gigantesques ouvrages notamment l’hôtel Kaloum, elle n’avait jusque-là pas fait du chemin dans les mines en Guinée. La présentation de ces études était donc l’opportunité de démontrer aux autorités minières, sa capacité à œuvrer dans ce domaine en vue de favoriser le développement socioéconomique du pays particulièrement des zones concernées : Pita, Dalaba et Kindia (sous-préfecture de Sangaréa, Gongoré, Koba et Linsan).

Silver Valley a obtenu ses permis de recherche pour la bauxite couvrant une superficie totale de 565 km2 dans les localités précitées suivant les arrêtés N°A2021/224/MMG/SSG en date du 03 Mars 2021, N°A2021/228/MMG/SSG en date du 03 Mars 2021, et N°A 2020/1121/MMG/SGG en date du 10 Avril 2020.

Ainsi, rien n’a été escamoté lors de cette présentation. Tous les aspects ont été touchés du bout des doigts.

S’agissant de la production par exemple, elle sera de 5 millions de tonnes par an pendant les 3 premières années. Elle sera rehaussée à 10 millions par an à partir de la 4e année.

Pour son évacuation, des routes d’exploitations sont prévues aux alentours des sites jusqu’au quai minéralier de Kimbo dans la préfecture de Boffa sur une distance de 176 km.  La route de transport du minerai traversera le nord de Sogoron dans la région de Kindia, le sud de Sinta, Sangarea et Pita dans la région de Mamou.

L’étude d’impact économique réalisé, tient compte de la création de 200 emplois directs pendant la phase étude de faisabilité, la création de 300 emplois directs pendant la phase d’exploitation du projet, la création d’au moins 400 emplois direct pendant la phase pic du projet.

Côté emploi : Silver Valley s’engage dans la transparence et la guineisation des postes directs ainsi que dans la formation et le perfectionnement en maximisant le recrutement des guinéens mais aussi des expatrier et des ressortissants des pays tiers conformément aux règles en la matière. Outre la prise en compte du contenu local, le Cabinet Oxygène + a présenté le plan de réhabilitation des plateaux miniers. Ce plan repose sur l’expérience acquise dans la réhabilitation dans les mines de bauxite à travers le monde.

Le volet chronogramme de financement comprend l’équipement minier, les installations du site, l’exploration et l’étude entre autres.

Le document a été amendé notamment au niveau des hypothèses économiques précisément le taux d’inflation. L’analyse de la sensibilité aussi a été vivement souhaité avant la validation du projet. Des recommandations que le cabinet d’étude s’engage à prendre à compte.

Conforment au code minier Silver Valley s’engage à rétrocéder 50% de ses permis d’exploration. Une rétrocession qui sera soumise aux autorité pour validation.

 

Le Service Communication et Relations Publiques.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre