La délégation composée des cadres des ministères de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, et de celui des Mines et de la Géologie a eu de nombreux échanges avec l’ensemble des couches socioprofessionnelles, les élus locaux, les religieux et les cadres des services déconcentrés.

Après une brève visite de courtoisie au gouvernorat de Kankan, la mission est arrivée à Siguiri dans la journée du Samedi 16 avril 2022. Mandatés par leurs départements respectifs, les missionnaires se sont fixés un objectif précis : rehausser le niveau de compréhension des communautés riveraines des zones aurifères sur les enjeux et les méfaits de l’envahissement récurrents des puits miniers. Le but visé est de renforcer les actions préventives des conflits débouchant très souvent à des destructions sur certaines installations dans les sociétés minières.

Dans ce cadre, diverses réunions ont eu lieu entre l’ensemble des acteurs miniers. La délégation a d’abord eu droit à une présentation de la Société Anglo gold Ashanti de Guinée qui a dépeint la problématique de l’envahissement de ses blocs aurifères par les exploitants artisanaux. La SAG a également présenté l’estimation de ses pertes à chaque envahissement des orpailleurs en terme d’heures de travail et de chiffre d’affaire.

Au regard de l’ampleur du phénomène, des stratégies pouvant mettre fin à la pratique sont explorées. Il s’agit d’informer et motiver les administrateurs locaux: Gouverneurs, Préfets, Sous-Préfets et Maires pour être de vrais acteurs de sensibilisation dans le cadre du respect des titres miniers octroyés par l’Etat sur la base du code minier en vigueur en République de Guinée.

A la rencontre avec les communautés, des propositions de solutions comme: l’octroi de couloirs aux exploitants artisanaux et le respect du contenu local ont été largement abordé dans le sens de trouver un terrain d’entente. Ces propositions ont été prises en compte par la mission de sensibilisation et seront remontées aux ministères (MMG/MATD) afin de trouver des solutions durables dans le cadre de l’envahissement des permis d’exploitations des sociétés en production et en construction.

 

Le Service Communication et Relations Publiques

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre