Contenu local

La politique de contenu local élaborée par le gouvernement guinéen en collaboration avec ses partenaires, notamment les opérateurs industriels, la Société financière internationale (SFI), la Banque africaine de développement et la Banque mondiale, doit permettre une forte contribution des projets miniers à l’économie nationale et un renforcement des compétences tant des travailleurs de l’industrie minière que des autres secteurs.

 

Maximiser l’impact des projets miniers pour les communautés locales

 

Pour maximiser les impacts positifs des projets miniers et leur permettre d’exercer un effet démultiplicateur pour l’ensemble de l’économie, un certain pourcentage des dépenses engagées doit permettre de financer la formation et l’emploi des communautés locales, l’approvisionnement en biens et services par des PME/PMI locales, la réalisation de projets sociaux (santé, éducation) et l’équipement en infrastructures.

Former des experts guinéens, créer des opportunités d’emplois et des activités économiques

 

local-1La politique de contenu local s’appuie sur trois volets liés à la création d’opportunités économiques : les emplois, les fournisseurs et le renforcement des capacités.

L’administration guinéenne s’engage à mettre en place un cadre légal et fiscal stable pour permettre aux entreprises d’être compétitives sur les marchés de contrats d’affaires, dont les retombées doivent renforcer la croissance économique.

Sur le plan de la gestion des ressources humaines, les partenaires des projets miniers s’engagent à offrir des possibilités d’emploi et de formation aux Guinéens et permettre aux entreprises enregistrées en Guinée de concourir et d’obtenir des contrats de sous-traitance dans le cadre du développement des projets :

  • Transferts de compétence ;
  • Accès à la formation continue pour les emplois directs – du niveau apprentissage aux compétences managériales ;
  • Formation en gestion et sur le terrain pour les employés des PME et les communautés locales.

Le projet GAC activement engagé dans la formation des jeunes guinéens

« Skills Development Program » est un programme de renforcement des capacités et de transfert de compétence mis en œuvre par GAC. Cette filiale d’Emirats Global Aluminium entend investir dans la formation de plusieurs centaines de jeunes guinéens qui bénéficieront de stages pratiques aux Emirats Arabes Unis.
En savoir plus

Financements de projets sociaux et de nouveaux équipements stratégiques

 

forageOutre le soutien économique via les investissements directs dans les projets miniers, l’apport des entreprises se fait par le financement de projets sociaux et d’infrastructures.

Dans les domaines de l’éducation et de la santé, de nombreux projets témoignent de l’implication des industries extractives dans le développement durable de la Guinée : construction d’écoles et de centres de santé, campagnes de soutien à l’alphabétisation et de prévention contre le VIH et le paludisme, appui à la lutte contre Ebola, soutien aux femmes et développement de l’agriculture.

Enfin, le programme de construction et de mise à niveau des infrastructures engagé dans les « Corridors de croissance » va permettre de dynamiser de nombreuses activités et de participer au désenclavement des régions concernées en incluant les communautés locales.

Ports, voies ferrées, routes, réseaux électriques et de communication vont bénéficier à l’ensemble de la population et offrir de nouveaux débouchés aux activités traditionnelles telles que l’agriculture, l’horticulture, l’aquaculture ou l’exploitation forestière.

Exemples de contenu local dans le cadre du projet Simandou Sud

La société Rio Tinto encourage les étudiants guinéens à participer à ses activités minières dans le monde entier afin qu’ils acquièrent des compétences techniques et de gestion. Elle a également mis en place depuis 2010 un programme de riziculture dans plusieurs villages autour de la mine de Simandou, comprenant une formation sur les techniques de culture, sur les systèmes d’irrigation et sur les techniques de récolte.